Aller au contenu principal

Comment repérer des symptômes de stress ou de détresse psychologique chez mon enfant dans le contexte de la crise sanitaire

En cette période de crise sanitaire, de nombreux enfants et adolescents sont stressés, parfois en souffrance. Vous, leurs parents, êtes les mieux placés pour voir les signes de cette détresse et les aider. Des psychologues et des psychiatres ont travaillé pour vous proposer les quelques conseils qui suivent. Les professionnels de L’Éducation nationale sont à vos côtés pour traverser cette période difficile et pour vous épauler si vous en ressentez le besoin.

Vous connaissez les réactions habituelles de votre enfant face au stress

Au quotidien, lorsque votre enfant est confronté à des situations stressantes, vous avez déjà pu observer des modifications passagères de ses émotions (tristesse, irritabilité ou colère) ou de son comportement (repli, agressivité ou pleurs). Très souvent, ces réactions aux petits stress du quotidien sont sans gravité et disparaissent spontanément.

Les derniers mois de la crise ont pu être particulièrement stressants pour votre enfant (et pour toute la famille). Durant cette période votre enfant a pu être confronté lui aussi à un stress continu au cours des différentes semaines. Parfois il a eu du mal à s’adapter à ces nouveaux stress sans que ni vous ni lui ne vous en aperceviez initialement. Puis d’un seul coup, ça fait "tilt" : il y a un truc qui n’est pas comme d’habitude et ça dure.

Parfois ces stress ont été malheureusement plus aigus et plus intenses également. Ces symptômes sont plus faciles à repérer, car ils apparaissent lors de situations très précises où il y a une mise en danger vitale (ou considérée comme telle par votre enfant). Ces stress aigus sont dans le contexte du Covid19 surtout liés à son hospitalisation pour une infection au Covid19, à l’hospitalisation en réanimation d’un proche, ou malheureusement au décès d’un proche.

Ces stress continus ou aigus entrainent parfois des réactions inhabituelles chez votre enfant que ce soit dans la durée ou l’intensité. Vous pouvez considérer ces changements comme des signaux que votre enfant envoie pour indiquer qu’il a besoin d’aide pour y faire face.

Face à ces situations, vous pouvez parfois vous sentir démunis ou dans l’incertitude.

 

Que faire ? J’observe l’intensité/la fréquence, l’évolution, le retentissement des symptômes

1. Si pour le moment, les signes de mal-être que j’ai perçus sont légers et diminuent spontanément. Je reste attentif pour voir comment cela évolue. Cependant je décide de :

  • Maintenir une organisation structurée du quotidien ;
  • Favoriser les relations avec les amis et la famille.

2. Si, les signes de mal-être que j’ai perçus sont des réactions modérées de stress et semblent stables. Je veille à :

  • Ecouter mon enfant ;
  • Rassurer mon enfant.

3. Si vous constatez en tant que parents des réactions importantes de stress chez votre enfant, ne pas s’affoler et adressez-vous sans tarder :

  • aux personnels spécialisés de l’Education nationale : psychologue, infirmier, médecin scolaire ou assistant de service social ;
  • à votre médecin traitant, pédiatre, psychologue, pédopsychiatre habituel.

Prenez soin de leur transmettre les éléments que vous avez observés.

Dans le cadre des troubles que l’on appelle "d’adaptation", les retours à un état de mieux-être peuvent être très rapides chez les enfants. Les professionnels voient beaucoup d’enfants et sauront apprécier la gravité et vous aider.

Dans cette période sanitaire complexe, les professionnels sociaux et de santé en établissement scolaires renforcent leur écoute et se tiennent particulièrement disponibles auprès des élèves et des parents, pour toute information utile. Ils tenus au secret professionnel dans les conditions imposées par la loi. Il est essentiel de rappeler aux familles qu’aucun acte médical ne peut être effectué en milieu scolaire sans l’accord du responsable légal de l’enfant. Toute décision médicale se fait en concertation et avec l’accord des responsables.

Ainsi nous vous invitons, si nécessaire, à vous rapprocher au sein de l’établissement de votre enfant, des personnels spécialisés de l’Éducation nationale. Vous pouvez également appeler, jour et nuit, le numéro gratuit 119. Ce sont des professionnels de l’enfance qui sont à votre écoute pour vous conseiller et vous aider.

119


Publié le 17 février 2021

Je suis interessé par

#EA5178 #E42151
Brevet
#EA5178 #E42151
Évaluations
#8B2934 #8B2934
Inscription
#8B2934 #8B2934
Système éducatif
#C61932 #C61932
Aides financières
#D7AD45 #8F6F1E
Lecture
#C61932 #C61932
Handicap
#C61932 #C61932
Santé
#5AA1D8 #2B79B6
Numérique
#D7AD45 #8F6F1E
Programmes
#C61932 #C61932
Cantine
#005E8B #005E8B
Égalité
#005E8B #005E8B
Citoyenneté
#005E8B #005E8B
Règlement intérieur
#D7AD45 #8F6F1E
Arts
#5AB88F #398463
Bien-être
#EE7444 #CD4813
Voyages-scolaires
#005E8B #005E8B
Harcèlement
#EE7444 #CD4813
Devoirs
#EA5178 #E42151
Orientation
#EA5178 #E42151
Affectation
#748F2A #677E25
Services

Je suis interessé par

#D7AD45 #8F6F1E
Programmes
#C61932 #C61932
Santé
#C61932 #C61932
Harcèlement
#EA5178 #E42151
Orientation
#005E8B #005E8B
Citoyenneté
#EE7444 #CD4813
Devoirs faits
#5AA1D8 #2B79B6
Numérique
#005E8B #005E8B
Laïcité
#EA5178 #E42151
Évaluations